Arts et Cultures Gastronomie Ivoirienne

Street food: on se régale en Côte d’Ivoire

août 30, 2018

C’est parti pour un article culinaire des plus originaux où la cuisine de rue ivoirienne est à l’honneur. Babi Inside a recensé pour vous ces mets qui font la particularité de la street food en Côte d’Ivoire.

Photos et bonus à l’appui, on vous laisse saliver derrière vos écrans.

Alloco • frites de banane plantain

C’est l’un des mets les plus populaires en Côte d’Ivoire. La recette est toute simple: de la banane plantain bien mûre découpée en dés ou en lamelles frite à l’huile.

Prix: suivant les quartiers, une portion généreuse d’alloco pour une personne coûte entre 200 F et 500 F CFA

Dans sa version street food, on accompagne l’alloco de poisson frit ou d’œuf dur avec une purée de légumes cuits (oignons, tomates, aubergines, piment) appelée abusivement « piment ».

Petit aparté lexical et grammatical: Le mot « alloco » provient en fait d’une ethnie de l’est de la Côte d’Ivoire, l’agni, et signifie « banane plantain mûre ».

Message très important: « alloco » est un nom invariable. A tous les non Ivoiriens: mettez définitivement fin à l’expression « les allocos ». Merci d’avance 😛

Garba • attieké, thon frit

Ex-aequo avec l’alloco…trop difficile de les départager. Le garba est vendu par des hommes; en général des Haoussa.

Il présente la particularité de pouvoir être mangé à tout heure de la journée. Les moments les plus prisés sont le matin en guise de petit déjeuner, ou en fin de journée vers 18h.

Prix: pour une personne, et suivant les quartiers, comptez 400 F CFA environ (100 F d’attieke et 300 F de thon frit)

Pain brochettes • sandwich garni de brochettes de bœuf

La rumeur a longtemps voulu que les brochettes utilisées par les hommes qui tiennent ce commerce soit de la viande de chien. Mais il n’en est rien: il s’agit bel et bien de viande de bœuf.

Cependant, vous entendrez assez couramment auprès de la jeune génération l’appellation « pain chien » pour désigner le « pain brochettes ».

Prix: suivant votre faim, prenez du pain pour 50 F (1/3 d’une baguette) ou une demi baguette pour 75 F

A accompagner d’une dizaine de brochettes à 25 F la brochette. Soit environ 300 F CFA. Vous pouvez rajouter un supplément de mayonnaise et/ou d’œuf dur (version améliorée du pain brochettes, mais les puristes préfèrent la version traditionnelle)

Petit plus: on a recensé pour vous, grâce à nos followers sur Twitter, les meilleures adresses de pain brochettes à Abidjan

  • A l’Opéra, Deux Plateaux sur le Boulevard Latrille
  • Riviera Golf, chez Jagger
  • En face de la pâtisserie abidjanaise, à Marcory

Banane braisée • banane plantain cuite à la braise sur du charbon de bois

Nourrissante et fort appréciée, la banane braisée peut constituer à elle toute seule un repas de déjeuner par temps de galère… Il faut dire que son prix est plus qu’abordable (à partir de 100 F CFA la banane).

Prix: suivant leur taille, les bananes coûtent entre 150 F et 200 F CFA. Pour l’arachide, un petit sachet de 25 F ou de 50 F.

Bonus: vous entendrez parfois l’appellation « foutou – sauce arachide » pour désigner le duo « banane braisée – arachide ». Tout simplement parce que ces 2 éléments rentrent dans la préparation l’un du foutou, l’autre de la sauce arachide.

Maïs braisé

Même principe que la banane; le maïs est cuit sur un feu de charbon de bois. Miam

Claclo • beignets de banane plantain

Encore un autre met avec de la banane plantain: il s’agit de beignets frits à l’huile. La pâte est constituée de bananes plantains très mûres à la limite du pourrissement et de farine de blé ou de riz pour obtenir un peu de croustillant. Pour le goût, on y rajoute du sel et des épices (poivre, piment, oignon..).

On trouve de moins en moins de vendeuses de claclo…et c’est fort dommage !

Prix: pour une bonne portion de claclo, comptez 200 F CFA.

Gbofloto

La recette des gboflotos est assez universelle. En Côte d’Ivoire, on se délecte de ces petits beignets ronds à base de farine et de levure le matin en guise de petit déjeuner ou l’après midi pour le goûter.

Les gbofloto existent en version non sucrée (ils prennent alors une couleur blanche), à laquelle on rajoute du sucre en poudre une fois les beignets cuits, ou en version déjà sucrée (de couleur marron/rouge foncé). On accompagne souvent les gboflotos sucrés de bouillie de mil pour un petit déjeuner des plus copieux.

Prix: suivant votre faim et le moment de la journée où vous en consommez, comptez entre 100 F et 200 F la portion pour une personne.

Tra tra

Les Tra tra se rapprochent du goût des gboflotos. La pâte est cependant plus légère pour des beignets plus aérés. Les Tra tra présentent une forme plate.

Prix: une galette de Tra Tra coûte 25 F CFA. Comptez donc entre 100 F et 200 F la portion pour une personne.

Gnonmi ou Wonmi

Une autre sorte de beignet à l’ivoirienne. Ils sont réalisés avec de la farine de mil et ont une forme assez caractéristique donnés par la poêle dans laquelle ils sont frits.

Les Wonmin ont un goût acidulé apprécié de ceux qui en raffolent. Ils s’accompagnent de bouillie de mil pour un petit déjeuner ou un goûter copieux.

Prix: selon le quartier où se situe la vendeuse, le beignet de Wonmi coûte 10 F ou 25 F. Une dizaine suffit normalement à rassasier même les estomacs les plus affamés.

Si vous souhaitez reproduire à la maison certains de ces mets, vous pouvez retrouver quelques recettes sur le site Ivorian Food, dédié à la cuisine ivoirienne.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Abiba août 30, 2018 at 10:42

    Excellent l’article ! Excellent !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Translate »