A la une Escapades

Sur les bords de la lagune: le Kafolo

février 17, 2018

 Il y a quelques années, je découvrais avec étonnement un pan de la lagune Ebrié dont j’ignorais totalement l’existence. De ce côté-ci, la lagune borde le village d’Abatta qui ne s’est révélé qu’une petite décennie plus tôt avec l’extension de la ville d’Abidjan.

Aujourd’hui est un jour férié en Côte d’ivoire : les Musulmans fêtent l’Aîd et tout le pays en profite qui pour se reposer, qui pour partager avec les voisins ou amis un repas fraternel. La Côte d’Ivoire est un pays où la cohabitation des trois principales religions ( Christianisme, Islam et Animisme) n’a jamais posé de problème. Bien au contraire, les fêtes religieuses sont des occasions de partage et de resserrement des liens amicaux et ceux de bon voisinage.

De notre côté, nous avons rendez-vous à Abatta en direction du Kafolo Lagoon dont les images sur facebook nous avaient fait rêver. Munis d’indications sommaires et le ventre affamé nous nous dirigeons allègrement vers Abatta pensant trouver en chemin des panneaux indicateurs qui nous mèneraient tout droit au Kafolo en quelques minutes. La bonne blague!!! Une bonne heure plus tard, malgré des informations supplémentaires glanées auprès des villageois, nous tournions toujours en rond dans le village ….pas de Kafolo en vue.

Par contre nous sommes tombés nez à nez avec un autre site : les bords du Lac Tibériade dont nous vous reparlerons. Je ne vous cache pas que l’envie nous a bien pressé d’y marquer l’arrêt d’autant plus que nous avions avec nous une femme enceinte et sa mère que nous avions réussi à embarquer dans notre périple. Impatiente, notre tata n’arrêtait pas de nous dire d’une voix affaiblie par la faim :

-« Mais on va où même ? Depuis là on tourne seulement ! j’ai fait du râgout rentrons à la maison! »

Et sa fille de renchérir : -« il n’y a que tata Franchou pour nous entraîner dans des plans pareils ! »

Je me disais en mon for intérieur : ah tantie je n’ai pas fait tout ce chemin pour un râgout hein !

Et à haute voix me voulant rassurante : – » vous inquiètez paaaas on va trouver !!!! C’est pas loin, c’est dans le coin! »  :mrgreen:  :mrgreen:  :mrgreen:

Après une ultime tentative, nous trouvons enfin l’entrée du Kafolo reconnaissable à son emblème, un perroquet, ainsi qu’à son grand portail décoré de peintures d’animaux aux couleurs vives, qu’on nous ouvre avec hésitation.

kafolo_lagoon_abidjan_16

La raison : compte tenu de la saison des pluies , le Kafolo est très peu fréquenté et le restaurant fermé!  Heureusement, nous sommes tout de même pris en charge et installés sous une paillotte sur pilotis. Les commandes pour le repas prises, nous pouvons enfin Marilo et moi nous adonner à notre activité favorite: la visite des lieux. Nous ne sommes pas déçues. Le cadre est très agréable, calme et reposant. Des sentiers de gravillons serpentent à travers une pelouse et mènent pour certains à des bungalows en bambou , d’autres en terre battue et pour d’autres encore à un mini zoo et à une aire de jeux pour enfants.

kafolo_lagoon_abidjan_12

kafolo_lagoon_abidjan_18

kafolo_lagoon_abidjan_19

kafolo_lagoon_abidjan_15

kafolo_lagoon_abidjan_08

 

Les bungalows, tous de style différents ont chacun leur charme. Nous en visitons un, mon préféré: une espèce de cabane en duplex intégralement en bambou, les pieds dans l’eau avec une vue et un accès directs sur la lagune. Les meubles, rustiques, sont également en bambou, la déco simple et efficace. L’ensemble est atypique et dépaysant. On en oublie totalement la proximité de la ville.

kafolo_lagoon_abidjan_04

kafolo_lagoon_abidjan_07

kafolo_lagoon_abidjan_02

kafolo_lagoon_abidjan_11

kafolo_lagoon_abidjan_10

Plus tard, nos pas nous ont menées vers le mini zoo qui enchanterait les enfants. Crocodiles, serpents, grues, paons, canards, autruches… le composent. Certains animaux sont même en liberté. Lorsque la pluie n’est pas de la partie, la lagune accueille diverses activités nautiques.

kafolo_lagoon_abidjan_03

 

Le ballet des avions qui décollent ou atterrissent à l’aéroport qui se trouve de l’autre côté de la lagune ou encore le passage des pêcheurs dans leur pirogue est un spectacle dont je ne me lasse pas. Mais toutes les bonnes choses ont une fin et nous devons rentrer.

Si vous voulez surprendre des touristes ou simplement changer de Bassam et Assinie, le Kafolo est tout indiqué pour une journée de dépaysement. Pensez juste à bien garnir votre portefeuille 😉 !

Allez une dernière vidéo pour la route!

 

 

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Bouba avril 23, 2018 at 2:34

    Merci d’avoir créé ce blog qui fait découvrir au babinaute que je suis les perles de son pays .
    Continuez à nous faire kiffer !!!

    • Reply Francine juin 11, 2018 at 1:31

      Merci de nous suivre et de nous encourager!

    • Reply Marilo octobre 25, 2018 at 6:24

      Merciii Bouba

  • Reply momo août 4, 2018 at 11:13

    super site internet! très informatif

    • Reply Francine août 14, 2018 at 4:02

      Merci à vous de l’avoir parcouru!

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Translate »