Escapades

Un village sous les cocotiers-Partie I

décembre 8, 2015

Côté mer

Mondoukou…il y a encore quelques mois, ce nom évoquait en moi tendresse et nostalgie. Mondoukou est un petit village de pêcheurs à environ 45 mn d’Abidjan. Situé entre mer et lagune, ce village abrite l’une de mes plages préférées. Plus jeune, j’y allais régulièrement en famille ou avec des amis pour profiter de la plage quasi déserte et de ses excellents maquis* tout en guettant un éventuel retour de pêche, spectacle pittoresque, haut en couleurs et en cris.

Village Mondoukou

A l’époque, nous louions pour une modique somme une petite paillote pour la journée. Juste un toit fait de palmes sèches, une table et des bancs. L’essentiel pour prendre notre repas et nous abriter du soleil entre deux sauts dans les vagues.

Pour donner corps à mes souvenirs, j’ai voulu cet été revoir « ma » plage. Mais quelle surprise de découvrir un complexe hôtelier, s’étendant sur plusieurs hectares aussi bien du côté lagune que du côté mer. En front de mer, des bungalows peints au tadelakt rose pâle et un restaurant, »le Grillardin », ont remplacé les maquis d’antan. Depuis le côté lagune, sans doute poussés par la brise légère, de joyeux rires parviennent jusqu’à nous. Le Coconut’s Village nous tendait les bras et nous nous y sommes jetés avec un plaisir teinté de curiosité

Sensibles aux gémissements sourds de nos estomacs, nous nous empressons de nous installer au Grillardin. La carte y est très variée et nous nous laissons tenter par des brochettes de poulet et de gambas pour les uns, du poulet et une langouste braisés pour les autres. Le tout accompagné d’alloco**, d’attiéké***, de riz, de frites de pommes de terre et d’igname. Pour ma part, le plaisir que j’ai à déguster ma langouste jusqu’à en croquer la carapace, le visage caressé par les embruns, le regard sur la mer et le doux murmure des vagues en fond sonore est indescriptible. Un vrai plaisir des sens! Chapeau au Grillardin pour sa cuisine et pour l’accueil irréprochable des serveurs.

Mondoukou 5

Mondoukou 16

Désireux de ne pas perdre une seule seconde, nous avons profité de l’attente de nos repas pour jouir de la piscine attenante au restaurant ainsi que des balançoires et des toboggans installés sur un tapis de sable fin. Et bien sûr… de la mer! De ce côté du littoral, la mer est réputée pour être agitée, et seuls les pêcheurs expérimentés et les nageurs les plus téméraires s’y risquent. Pourtant, il n’est pas rare de voir des enfants du village courir joyeusement à l’assaut des vagues dès la sortie de l’école.

Mondoukou 9

Mondoukou 7

Apres le repas, place à la sieste à même le sable ou allongés sur des transats. Suivra, un peu plus tard, une petite balade le long de la mer. Sur la plage, nous assistons fascinés, au ballet insolite d’une colonie de crabes vifs et translucides. Le souffle retenu, le mouvement lent, nous tentons une approche silencieuse dans l’espoir d’en attraper quelques-uns. Hélas! Après plusieurs essais infructueux, nous sommes contraints de mettre fin à notre brève carrière de chasseurs de crabes.

Jpeg

Mondoukou 11

Poursuivant notre promenade, ponctuée de haltes pour admirer le spectacle des pêcheurs en lutte contre les vagues, nous arrivons quasiment au bout de la plage avant de nous résoudre à rebrousser chemin et à poursuivre la visite du Coconut’s Village, cette fois du côté lagune.

Et vous, connaissez-vous Mondoukou? Partagez nous vos souvenirs

 

Accès : voiture, car+taxi collectif

Budget : 10 000FCFA/personne pour un repas complet

Classement : recommandé

 

*maquis : petit restaurant populaire

**Alloco : banane plantain découpée en rondelles ou en carrés frits dans un bain d’huile

***Attiéké : sorte de semoule de manioc

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir nos articles dès leur publication

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Michèle Bordeleau février 4, 2019 at 3:47

    Je vais en Côte d’ivoire presqu’a chaque année depuis 2007. Ma sœur habite le village de Mondoukou et j’adore cet endroit. La plage à l’infini déserte la semaine, la mélodie de la mer, les cocotiers qui longent la plage., les pêcheurs et leur famille. J’y retourne d’ailleurs cette année dans quelques mois pour quelques semaines. Je vous ferai part de ce voyage à on retou.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Translate »