Escapades

C’est l’heure de la pause déjeuner

janvier 11, 2016

Bien manger, c’est le début du bonheur ! Voilà une maxime qui rencontre l’adhésion de tous les Ivoiriens pour qui la gastronomie occupe une place très importante. Certains n’hésitent pas à parcourir de longues distances pour satisfaire leurs envies du jour ou découvrir un nouveau maquis ou un nouveau restaurant. Ce fut mon cas. Lors d’une conversation anodine avec des amis, j’avais enregistré dans un coin de ma mémoire le nom d’un maquis dont l’un de mes interlocuteurs avait brièvement fait l’éloge : l’Espace Mima.

Quelques jours plus tard, me voilà installée à l’Espace Mima en compagnie d’une amie. Nous venions de traverser la ville du Nord au Sud juste pour découvrir l’Espace Mima. Le maquis est situé en Zone 3, au bout d’un long chemin de terre qui le rend invisible depuis les grands axes. Il accueille le midi, principalement les travailleurs des quartiers environnants (Plateau, Marcory, Treichville, Zone 4…). Sa situation en plein air et sa vue sur la lagune le rend très agréable pour fuir la chaleur ou faire une belle coupure en milieu de journée.  

Jpeg

espacemima1 (2)

L’espace Mima est un maquis qui fait le tour culinaire de la cote d’ivoire. En témoigne le menu du jour, varié et fourni, écrit sur un grand tableau visible depuis l’entrée de l’établissement. Une petite halte devant le tableau nous avait donné un aperçu de cette diversité. Différentes espèces de poissons, des viandes, des brochettes et des sauces du terroir sont au menu. La consultation de la carte, un peu plus tard, n’a fait que confirmer cette impression. Toutes les régions y sont représentées.

Jpeg

Pour ma part je n’étais là que pour une seule chose : les brochettes d’escargots ! J’en raffole ! Et l’on ne parle pas des petits escargots de Bourgogne que l’on trouve en France mais plutôt d’escargots dits « géants » très répandus en Afrique de l’ouest. Les escargots sont un mets fort apprécié en Côte d’ivoire. Ils se cuisinent de multiples façons : farcis, braisés, vapeur avec des légumes, fumés, en fricassée ou en sauces aussi variées que peut l’être la cuisine ivoirienne. En toute objectivité, mes escargots braisés étaient de loin les meilleurs que j’ai mangés depuis plusieurs années : tendres et merveilleusement bien assaisonnés. Un vrai régal !

Jpeg

Ceci dit, je tiens à adresser une note spéciale à l’organisation minutieuse du service et l’amabilité des serveurs. Ceux-ci disposent de talkie-walkie qui les relient à la cuisine. Ce qui permet de transférer et d’ajuster les commandes au fil de l’eau. Le temps d’attente des clients s’en trouve réduit et les serveurs s’épargnent les multiples aller-retours entre la cuisine et « la salle ».

Jpeg

C’est repues et satisfaites que nous avons quitté l’Espace Mima. Le nec plus ultra aurait été de pouvoir faire une petite sieste au bord de la lagune, allongées sur des transats. Malheureusement, ce service n’était pas disponible.

Jpeg

espacemima1 (3)

Que vous soyez Ivoiriens, amateurs de bonne cuisine ivoirienne ou touriste ouvert à la découverte nous vous recommandons ce maquis dont les plats raviront vos papilles.

 

Accès : Tous modes de transports

Budget : à partir de 6000f le repas boissons comprises

Classement : incontournable

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir nos articles dès leur publication

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Le bonheur du tourisme est dans le pré de l'agriculture - Babi Inside août 15, 2017 at 2:55

    […] ne peux terminer cet article sans parler de l’hommage que j’ai rendu à mes escargots chéris (miam) et aux bébés machoirons en l’honneur de Marilo qui en […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Translate »